Actualité nationale En Vaucluse

Vignerons indépendants : l’union fait la force

On le sait trop peu, à la tête des 7 000 adhérents du Syndicat des Vignerons indépendants, c’est un Vauclusien que l’on retrouve, Thierry Montagne, vigneron au Château de Clapier. Une importante responsabilité pour celui qui défend avec vigueur, depuis 5 ans qu’il en est Président, un savoir faire et une marque collective en plein développement.

Thomas Montagne et Daniel Laurent, Président du groupe d'études Vigne et Vin au Sénat

Très logiquement, le sujet spécifique des vignerons indépendants fait partie intégrante des enjeux que traite le Groupe d’études sénatoriales « Vigne et Vin » dont je fais partie. C’est pourquoi j’ai eu le plaisir d’accueillir au Sénat, la semaine dernière Thierry Montagne, qui était auditionné par ce groupe d’études.

L’occasion bien sûr d’avancer sur les principales questions que se pose le syndicat, et notamment la Politique Agricole Commune, les aides sollicitées pour la conversion des vignobles en HVE (Haute Valeur Environnementale) ou encore les inquiétudes quant à la suppression programmée de la TODE, qui permet aux employeurs de main-d’œuvre saisonnière d’être exonérés de charges.

Mais l’occasion aussi, pourquoi pas, de rappeler que du 29 novembre au 2 décembre se tiendra à Paris le 40ème Salon des Vins des Vignerons Indépendants, Porte de Versailles. Une belle opportunité, pour nos amis parisiens en particulier, de découvrir le talent de nos vignerons vauclusiens. 

Vignerons Indépendants ?

Avec près de 7.000 adhérents dans tous les vignobles de France, les Vignerons Indépendants sont devenus au fil des années une institution majeure et indépendante du monde viti-vinicole français. Ils se posent en défenseurs d’un mode de travail où chaque vigneron est acteur de son vignoble à toutes les étapes, de la conduite de ses vignes à la vinification, jusqu’à la commercialisation. Ils ont pour mission la défense et la promotion de leur métier et ont, pour ce faire, développé plusieurs activités. La Confédération est un modèle unique : à la fois syndicat de défense d’un métier, celui de vignerons artisans mais aussi un opérateur économique par le management de ses propres outils commerciaux et celui de sa marque collective. (source www.vigneron-independant.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *