Actualité nationale

Contrôle des demandeurs d’emploi : des critères plus personnalisés pour aider les personnes découragées

Commençons par tordre le cou à une idée pré-conçue : améliorer les contrôles des demandeurs d’emploi n’a pas pour objectif d’augmenter le nombre de radiations ! Il s’agit plutôt, d’une part d’assurer l’équilibre droits / devoirs et d’autre part d’aider les personnes qui sont découragées.

Le décret paru le 30 décembre revient sur trois aspects essentiels :

1. Par le dialogue entre demandeur d’emploi et conseiller, personnaliser la définition de l’offre d’emploi raisonnable (ORE) pour mieux tenir compte des situations individuelles (alors que jusqu’à présent, après 3 mois, intervenaient des critères rigides de salaire et de distance)

2. Simplifier la procédure de sanctions pour la rendre plus crédible : ce sera maintenant au directeur régional de Pôle Emploi (et non plus au Préfet) d’en prendre la décision – ce qui n’empêche d’ailleurs pas le demandeur d’emploi de contester cette décision, comme auparavant

3. Revoir l’échelle des sanctions pour la rendre plus juste

Une expérimentation concluante

Durant l’expérimentation menée par Pôle Emploi, sur 100 demandeurs d’emploi contrôlés de manière aléatoire ou plus ciblée : 66 cherchaient normalement un emploi ; 20 étaient en réalité découragés, et le contrôle a permis de les remobiliser ; 14 (12 dans le cas de contrôles uniquement aléatoires, et non ciblés) ne cherchaient pas suffisamment, et ont été radiés des listes de Pôle Emploi de manière temporaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *