Actualité nationale Commentaires En Vaucluse

Les questions posées dans le cadre du grand débat national

Pendant deux mois, nos concitoyens sont invités à débattre dans toute la France dans le cadre d’un grand débat voulu à l’initiative du Président de la République et du Gouvernement.

Quatre fiches thématiques sont mises à la disposition des initiateurs des réunions. Elles concernent : l’organisation de l’Etat et des services publics, la vie institutionnelle et démocratique, la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques.

Concernant le premier thème de l’organisation de l’Etat et des services publics, la question du nombre de niveau de collectivités territoriales est posée (région, départements, communes, intercommunalités). Une partie importante concerne les services publics : nombre, distance, regroupements, évolution qualitative, territoires en difficulté.

Le deuxième thème concerne la vie institutionnelle et démocratique. Sont ainsi abordées : la question du non cumul des mandats, de la proportionnelle dans les modes de scrutin, de la réduction du nombre de parlementaires, du vote obligatoire et la reconnaissance du vote blanc. La question du recours accru au référendum est mentionnée, ainsi que le rôle du Sénat et du Conseil économique, social et environnemental.

Dans un autre chapitre, sont abordées les questions de laïcité, d’immigration et de l’engagement citoyen.

Le 3ème thème concerne la transition écologique et le changement climatique. Le chapitre aborde la question du comportement citoyen mais aussi des solutions financières, des dispositifs d’aide pour les économies d’énergie, ainsi que la question des déplacements et des mobilités alternatives (covoiturage, transport à la demande).

Le 4ème thème concerne la fiscalité et la dépense publique. Il est celui qui suscitera le plus de débats puisque la crise actuelle est partie essentiellement d’un sentiment d’injustice fiscale. Sont ainsi abordées la question du niveau d’information des citoyens sur l’utilisation de l’impôt, de la justice fiscale et du niveau des déficits. La question de la dette est également abordée ainsi que les dépenses publiques à réduire en priorité (Etat, dépenses sociales, collectivités territoriales).

Un dernier chapitre aborde la question de l’âge de départ à la retraite et des conditions d’attribution de certaines aides sociales.

Ainsi que l’a déclaré, le Président de la République, aucune question n’est taboue dans ce grand débat auxquels tous les Français sont invités à participer, ce qui ne veut pas dire que « nous serons d’accord sur tout ». Il s’agira de transformer les colères et les impatiences en solutions et bâtir un nouveau contrat pour la nation. Je vous invite toutes et tous à participer largement dans vos communes à ce débat.

Concernant le rôle des Maires, un débat légitime a eu lieu au sein des associations sur le degré d’implication des Maires dans le Grand débat. Un mot semble faire consensus : « facilitateur ». Les Maires doivent en effet être dans chaque commune des « facilitateurs » dans l’organisation des débats. Leur degré d’implication peut évidement varier. Il ne s’agit pas pour eux de faire une pré-campagne municipale ou de se faire les relais du Gouvernement. Il s’agit de faciliter l’expression démocratique de toutes et de tous.

J’invite donc le plus grand nombre de Maires du Vaucluse à s’inscrire dans ce schéma d’organisation mais aussi à être eux-mêmes des contributeurs dans ce débat. Qui peut penser que les Maires n’aient pas leur mot à dire sur les questions d’aménagement du territoire, d’organisation et de présence des services publics ou de fiscalité ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *