Actualité nationale

Vers un permis de conduire plus accessible ?

En particulier dans nos territoires ruraux, la question de la mobilité est essentielle pour tous les Vauclusiens.. Pour rompre l’isolement, pour permettre l’accès aux services publics ou pour travailler, les transports publics ne peuvent pas toujours suffire, loin de là. C’est pour cette raison qu‘il est essentiel de faciliter l’obtention du permis de conduire, notamment pour les plus jeunes qui arrivent sur le marché du travail – quand on sait que deux employeurs sur trois exigent justement le précieux sésame.

Emmanuel Macron l’avait annoncé en novembre dernier, il veut réduire drastiquement le coût du permis, qui représente aujourd’hui en moyenne entre 1600 et 1800 euros. Un objectif qui rejoint à la fois celui exprimé par un rapport parlementaire remis hier au Premier Ministre et en même temps des revendications exprimées lors du grand débat national. 

Trop cher, trop long à obtenir ? Le rapport remis au Gouvernement, fruit d’une concertation auprès de plus de 200 acteurs du secteur, apporte 23 propositions destinées à faciliter l’accès au permis, dont notamment :

> l’intégration du permis de conduire au Service national universel ;

> le développement de nouveaux modes d’apprentissage, tels que le simulateur ;

> la possibilité de pouvoir comparer de façon plus transparente les tarifs et les taux de réussite ;

> l’expérimentation de la possibilité donnée aux candidats de s’inscrire à l’épreuve pratique directement en ligne ;

> l’augmentation du nombre de créneaux d’examen.

Le sujet va donc maintenant pouvoir être discuté durant le grand débat national, mais aussi par le Gouvernement avec les parties prenantes, en s’appuyant sur le travail déjà engagé par les parlementaires. 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *