Actualité nationale Commentaires

Macron : répondre aux Français, c’est répondre aux Gilets Jaunes

Reportées la semaine précédente à la dernière minute à cause de l’incendie de Notre Dame de Paris, les annonces  du Président à la suite du grand débat national étaient très attendues. Largement commentées, elles ont été critiquées par une partie de l’opposition, c’est le jeu du débat public. Il est toutefois un commentaire contre lequel je m’inscris en faux, selon lequel peu de réponses auraient été apportées aux Gilets Jaunes, alors même qu’Emmanuel Macron a, durant 2h30, repris un spectre très large de thématiques.. Non pas en les balayant, mais en faisant un certain nombre de propositions très concrètes et à l’impact immédiat dans le quotidien de chacun, parmi lesquelles on pourrait citer la baisse de l’impôt sur le revenu, la ré-indexation des retraites de moins de 2000 euros, la création d’un lieu regroupant tous les services publics de chaque canton ou encore le versement automatique des pensions alimentaires aux mères isolées.

Il n’est pas dans le rôle du Président de la République de ne répondre aux attentes que d’une partie, d’une catégorie de la population, Gilets jaunes ou autres. Pour autant, je veux revenir sur trois annonces qui, me semble t’il, correspondent à des interrogations largement partagées par ces mêmes Gilets jaunes :

1. sur le pouvoir d’achat : les mesures annoncées en décembre dernier ont déjà apporté 10 milliards d’euros de pouvoir d’achat redistribué (prime exceptionnelle, heures supplémentaires défiscalisées, hausse de la prime d’activité, baisse de CSG pour 5 millions de retraités). La baisse de l’impôt sur le revenu va, à nouveau, apporter 5 milliards de pouvoir d’achat. Dans le même sens, la réindexation sur l’inflation des retraites de moins de 2000 euros à compter de 2021.

2. sur la justice fiscale : le choix qui a été fait de réduire les impôts des classes moyenne va dans lae bon sens, puisqu’il permet de soulager une partie de la population qui a été largement mise à contribution. Quant à la réforme de l’ISF, son évaluation en 2020 permettra de prendre une décision plus définitive.

3. sur la demande de plus de démocratie : plusieurs mesureres annoncées vont permettre une participation plus directe à la vie de la démocratie : facilitation du réferendum d’initiative partagée (en passant le seuil de 4,5 millions à 1 million) ; possibilité de faire inscrire un sujet à l’ordre du jour des instances locales ; création d’un conseil de 150 citoyens tirés au sort qui fera partie du CESE transformé ; 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *