En Vaucluse

Sauvegarde de l’église de la haute ville de Vaison : une histoire de passion partagée

Classée monument historique en 1994, l’église cathédrale de la cité médiévale n’en est pas moins une belle en danger. Erigée en 1460, elle a bien sûr subi les outrages du temps, au point qu’on ait dû la fermer au public en 1992.

 

L’histoire de sa renaissance progressive n’en est que plus belle, et elle doit beaucoup aux efforts de l’association des Amis de l’Eglise de la Cité Médiévale (AECM) qui agit, depuis 2009, pour la rénovation de l’édifice. Avec comme première étape, la réouverture de l’église en 2013. Sous l’impulsion de Patrick Neyrat, Président de l’AECM, et d’un mécène suisse, Léonard Gianadda, c’est depuis janvier 2019 une nouvelle impulsion qui est donnée, avec la réfection du mur est et de la toiture des chapelles. Une réfection qui va offrir un écrin à leur hauteur aux splendides vitraux, offert par le mécène suisse, réalisé par un maître en la matière, artiste de renommée internationale, le Père Kim En Jong, d’une valeur de 200 000 euros.

J’ai eu ce lundi le privilège de visiter le chantier actuellement en cours et dont la livraison est prévue pour l’automne 2019. Je ne peux que me réjouir que des travaux d’une telle ampleur ait pu être réalisés en conjuguant les efforts d’une association composée de passionnés, d’un mécénat privé et des partenaires institutionnels (ainsi, les 500 000 euros de cette tranche de travaux ont été apportés à 40% par la DRAC, à 20% par le Département, à 20% par la Ville et à 10% par l’AECM). 

Ancien Maire de Vaison-la-Romaine, je veux saluer un partenariat qui permet de sauver ce joyau du patrimoine de l’histoire architecturale de notre ville, qui saura, je le sais, séduire nos visiteurs estivaux… mais aussi continuer d’être un sujet de fierté pour tous les Vaisonnais. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *