Actualité nationale

PLFSS 2020 : hôpitaux de proximité et lutte contre les déserts médicaux

Le projet de loi de finance se la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2020 a été rendu public la dernière semaine de septembre.

Un point peut particulièrement intéresser les collectivités territoriales : la lutte contre les déserts médicaux et le soutien aux hôpitaux de proximité.

Dans le cadre de sa politique de renforcement de l’accès aux soins dans tous les territoires, le PLFSS pour 2020 propose notamment d’accompagner la transformation des hôpitaux de proximité initiée par la loi relative à l’organisation et à la transformation du système de santé votée en Juillet 2019.

Cette loi permet de labeliser entre 500 et 600 « hôpitaux de proximité » recentrée sur la médecine générale, la gériatrie et la réadaptation. Mais en fonction des besoins des populations et de l’offre de soins présente sur les territoires où ils sont implantés ils pourront exercer d’autres activités notamment la médecine d’urgence, les activités prénatales, postnatales, les soins de suite ou encore des activités de soins palliatifs. 

Le PLFSS pour 2020 vient adapter les modalités de financement à ces nouvelles missions. Il sécurisera l’activité de médecine par une « garantie pluriannuelle de financement et permettra l’indemnisation des médecins libéraux qui travaillerons dans ces structures afin de favoriser l’exercice mixte en ville et en hôpital de proximité. 

Par ailleurs, l’accent est mis sur la lutte contre les déserts médicaux. Quatre dispositifs sont aujourd’hui proposés pour aider à l’installation de jeunes médecins. Pour pallier la mauvaise lisibilité de ces dispositifs, le PLFSS 2020 prévoit leur regroupement en un contrat unique : le contrat « début d’exercice » (CDE). Ce CDE sera proposé à tous les médecins généralistes, spécialistes ou remplaçants qui s’installeront dans une zone « sous dotée ». Grâce à ce dispositif, le gouvernement prévoit 250 contrats supplémentaires d’installation dans ces zones. En outre, la prise en charge des cotisations sociales dues par un médecin libéral sera assurée, si celui-ci s’installe dans une zone sous dense dans les trois ans qui suivent l’obtention de son diplôme et qu’il ne pratique pas de dépassement d’honoraire.

 

En savoir plus ? Consulter le dossier de présentation du PLFSS 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *