Actualité nationale

Stop aux violences conjugales

Lancé le 3 septembre, le Grenelle contre les violences conjugales vient de se clôturer, après 3 mois de travail de terrain conjugué à la mise en place de 11 groupes de travail. Edouard Philippe et Marlène Schiappa viennent donc d’en présenter les principales mesures.

Dans l’immédiat, dans l’urgence pourrait-on dire, certaines d’entre elles sont déjà en place, comme notamment la hausse des moyens dévolus au 3919, dont la fréquentation a explosé. Le Gouvernement a aussi décidé d’ouvrir 1000 nouvelles solutions d’hébergement dès janvier, tandis que le bracelet anti-rapprochement va se déployer, avec 1000 bracelets en 2020. 

40 mesures sont également issues de ce Grenelle, autour de 3 axes :
– Traiter les violences à la racine, dès le plus jeune âge, en misant sur l’éducation (formation obligatoire des enseignants et modules au cours du Service National Universel)
– Garantir le plus haut degré de protection aux victimes et à leurs enfants : interdiction des médiations familiales, possibilité pour les médecins de déroger au secret médical, confiscation des armes à feu ou encore suspension automatique de l’autorité parenhtale en cas de violences conjugales
– Permettre le suivi et la prise en charge des auteurs des violences, qui seront l’objet d’évaluations médico-psycho-sociales et la création de centres de prise en charge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *